Explorateur de nature
voyages-au Pérou-sur-mesure Demandez un devis ► Voyages     selon vos Envies Antipode au PérouSanta CatalinaPérou 360°
Señor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeMusée de Sitio Huaca Rajada Sipan à  LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à LambayequeMusée de Sitio Huaca Rajada Sipan à  LambayequeSeñor de Sipan - Huaca Rajada à Lambayeque
Huaca Rajada ou la tombe du Señor de Sipan
Carte interactive du Pérou
Carte interactive du Pérou
Galeries de photosGaleries de photosRencontre avec Victor Delfin, un artiste péruvienRencontre avec Victor Delfin, un artiste péruvien
Le cinéma Péruvien

Le cinéma Péruvien

Pendant longtemps marqué par l’influence –et l’affluence— du cinéma nord-américain mais surtout mexicain, le Pérou a mis du temps à proposer des œuvres originales. La seule grande œuvre du milieu du siècle est «La Perricholi», et raconte les aventures amoureuses et politiques d’une jeune andine dans la haute société liménienne. 

Les violences politiques des années 1980 à 2000 limitent fortement les possibilités de production et d’aide à la production de la part de l’Etat, mais alimentera plus tard toute une vague de production cinématographique relatant la barbarie des violences infligées dans les campagnes, tant de la part de terroristes que de la part de l’armée («Paloma de Papel», «En la Boca del Lobo», etc.)

Quelques cinéastes récents se démarquent : Fransisco José Lombardi, qui gagne en 2003 le prix du Meilleur Long Métrage au Festival de Biarritz, dédié aux productions latino-américaines, avec le film «Ojos que no ven» qui décrit la chute du gouvernement de Fujimori. Il est aussi connu pour l’adaptation à l’écran de l’œuvre de Mario Vargas Llosa, La ville et les chiens. L’autre cinéaste qui s’est fait remarqué est Claudia Llosa, la nièce de Mario, avec son film Madeinusa. La description très réaliste de la psychologie et de la vie d’une jeune femme vivant dans les Andes est d’autant plus impressionnante dans son film «La teta asustada», qui a gagné l’Ours d’Or du meilleur film à Berlin en 2009. 

Plusieurs studios de production sont installés à Lima, et tous les ans est organisé à Paris le Festival du Cinéma Péruvien, le Pérou Pacha, dont les informations sont disponibles sur le site internet (www.perou-pacha.com).